La prise en charge de la détection du génome du SARS-CoV-2 par amplification génique sur prélèvement salivaire

       

publié le 28/09/2020

Coronavirus Détection Etude clinique Prélèvement salivaire

Voir également : Arrêtés

Voir également dans Hopitalex : Lutte contre les maladies transmissibles

C'est l'arrêté du 17 septembre 2020 qui précise les modalités.Néanmoins, seuls quelques établissements sont concernés (Cayenne et AP-HP, cf. annexe). La mise en œuvre de la stratégie de diagnostique ou dépistage à l'article 1er donne lieu à une étude clinique visant à évaluer la sensibilité de la détection moléculaire du SARS-CoV2 sur crachat salivaire par rapport à l'écouvillonnage nasopharyngé repris en milieu de transport virologique.
Cette étude, dont la promotion est assurée par le CH de Cayenne, est menée conformément à la version n° 2.0 du 12/08/2020 du protocole validé par les ministres chargés de la santé et de la sécurité sociale.La détection du génome du SARS-CoV-2 par amplification génique sur prélèvement salivaire est prise en charge forfaitairement par l'assurance maladie, au titre de l'article L. 165-1-1 du code de la sécurité sociale dans les conditions fixées par l'arrêté pour une durée de 6 mois à compter de la date de la première inclusion de l'étude.