Prolongation et adaptation des mesures d'organisation des concours dans la fonction publique

       

publié le 11/02/2021

Concours Coronavirus

Voir également : Lois et Ordonnances • Décrets

Voir également dans Hopitalex : Lutte contre les maladies transmissibles • Concours

Dès l'ordonnance du 27 mars 2020, des règles particulières applicables aux examens et concours durant la période de crise sanitaire étaient instaurées. Les textes se sont ensuite succédés pour prolonger ces modalités, jusqu'à l'ordonnance du 24 décembre et son décret (voir notre veille du 5 janvier 2021).

De nouvelles dispositions sont l'objet de l'ordonnance n°2021-139 du 10 février 2021 au regard de l'évolution de la situation sanitaire, afin de reporter du 30 avril au 31 octobre 2021 la date limite d'application du régime permettant l'adaptation des voies d'accès aux corps, cadres d'emplois, grades et emplois des agents publics.

Le report de l'échéance de ce régime permettra notamment de fournir de meilleures conditions de préparation aux candidats en leur apportant plus en amont les informations relatives à l'adaptation éventuelle des épreuves, tout en renforçant la sécurité juridique des examens et concours.
La persistance de la crise sanitaire impose également de prolonger les mesures permettant d'assurer la continuité des recrutements en vue de garantir celle du service public. Ainsi, la visioconférence, voire l'audioconférence demeurent des outils clés de l'organisation, et le recours aux listes complémentaires est maintenu avec une validité prolongée également jusqu'au 31 octobre 2021. A ce titre, les modalités de recours à la visioconférence depuis un local administratif sont assouplies pour en permettre la combinaison, si la nature du concours ou de l'examen le permet, avec le recours à la visioconférence depuis le domicile du candidat, selon le décret n°2021-140 du 10 février 2021.

Ce report s'applique également aux conditions d'accès aux concours.